Annick Moranduzzo

J’essaie de saisir cette « éternité qui passe », de donner une forme à ce qui est informel, saisir le flux le plus pur de la vie.
Imaginer un monde où l’humain s’est arrêté de courir après le temps pour en savourer chaque minute et s’en enivrer.
C’est une prise de conscience autour de laquelle s’articule toute la démarche de mon processus créatif.

Être en présence de ces personnages imaginaires aux silhouettes élancées invite tout un chacun à la relation, l’émotion, l’envie de s’évader et de rêver.

« Je vois la vie d’un œil et de l’autre je rêve…
Il ne fait aucun doute que l’acte créateur est très proche du rêve et le rêve est indispensable à l’homme ».
— Adonis

Image illustrant l’article

Image illustrant l’article

Image illustrant l’article

Image illustrant l’article

Image illustrant l’article

Image illustrant l’article