René Julien

Sculptures figuratives monumentales en bronze

« Les grands jeteurs d’anathèmes de l’Art Moderne ont mis une sourdine. On peut recommencer de contempler les oeuvres sans craindre l’oeil de Big Brother, féroce…, pour qui ose aimer la sculpture et la peinture vers lesquels le seul goût, le seul plaisir, portent les amateurs ».

Devant les œuvres de René Julien, j’évoque, sans qu’il y ait contradictions, des époques, des esthétiques, des spontanéités très diverses:

– Suis-je en Grèce vers le V e siècle avant J.-C. ?
– A Florence au Quattrocento ?
– Chez Carpeaux ?
– Chez une Camille Claudel qui aurait une tendresse pour Cheret ?

Une constance dans ce jeu de cousinage :

  • la douce présence du corps humain ;
  • l’assurance que le sculpteur n’est pas un casseur d’hommes, un fanfaron du sarcasme et de la dérision.

La question n’est plus de savoir si l’on peut faire de la beauté absolue avec un guidon de vélo ou un « hérisson » à bouteilles.

René Julien est libre, « il nous donne à voir ce qu’il aime et qu’à notre tour nous aimons ».

(François Nourissier de l’Académie Goncourt)

Sculpture Sculpture Détail sculpture Sculpture